Renaissance d'un billet

Publié le par Cercle Taurin Nîmois

Renaissance d'un billet

Puisque sur ce site, le CERCLE TAURIN NÎMOIS parle à ses adhérents, voici l’occasion de faire revivre le BILLET DU CERCLE, resté silencieux depuis l’édition du N° 23 d’octobre 2010, date de naissance du blog BOULEVARD DES ARÈNES. Bien sûr, il n’est plus question de publier une revue mensuelle de 8 à 10 pages, telle qu’elle était alors diffusée par mail vers les adhérents. BOULEVARD DES ARÈNES tient désormais ce rôle en affichant sa volonté de donner une place plus importante à la nouveauté et la modernité, c’est à dire au numérique. Le BILLET DU CERCLE va prendre la forme d’un édito mensuel sur le blog. Court et synthétique de préférence, ce Billet mettra l’accent chaque mois sur un événement marquant d’histoire ou d’actualité. Il peut être ouvert à ceux de nos membres qui désirent s’exprimer. Voici donc le BILLET DU CERCLE N° 24.

 

Voyage à Cordoue, sur les traces de Manolete

Comme chacune des manifestations qui en 2017 vont marquer le 70ème anniversaire de notre association, le voyage à Cordoue, prévu du 24 au 30 Mai, est exceptionnel : par sa durée, plus longue qu’à l’accoutumée, par la richesse et la variété de son contenu. Il est aussi celui où tout coïncide et converge vers des points de rencontre de dates et d’évènements communs et pertinents : 2017 marque le double anniversaire des 100 ans de la naissance de Manolete à Cordoue, et celui des 70 ans de sa mort devant le Miura Islero dans les arènes de Linares. Nos rendez-vous à Cordoue et Linares au cours de ce voyage vont à la rencontre symbolique de ces points de repères historiques, avec une autre coïncidence, opportune s’il en est : celle du jumelage des Villes de Nîmes et Cordoue. Et bien sûr, le 70ème anniversaire du CERCLE TAURIN NÎMOIS qui saura être à cette occasion l’ambassadeur de l’aficion nîmoise en terre andalouse. Tout est donc en place pour faire de ce voyage très (trop) vite affiché complet, l’affirmation de notre convivialité et la force de notre passion commune. Convivialité et passion, deux qualités qui n’ont pas manqué à la Commission « Voyages » du CTN dans la préparation impeccable de ce voyage. Qu’elle en soit remerciée.

C. CREPIN

Publié dans Édito

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Annie 17/11/2016 18:30

Merci Polo pour cette idée!!! cette rencontre serait la cerise sur le gâteau.
Bravo à Corentin pour avoir su faire parler le cocardier MIGNON

Polo 15/11/2016 07:20

Certes le voyage est basé sur la naissance et la mort de Manolete mais il est dommage d'oublier le Ve Calife de Cordoue : Manuel Benitez El Cordobes, torero encore vivant et qui a laissé une autre empreinte que celle de Manolete que personne n'a vu sinon en photo.

Charles 15/11/2016 08:33

L'idée d'une rencontre avec le 5ème calife serait particulièrement séduisante... mais cela dépend beaucoup des édiles de Cordoue. Nous explorons toutes les pistes en liaison avec eux.