La Robe Noire descend dans le prétoire

Publié le par cercletaurin.nimois

 

Hypocrisies, trahisons et autres concours de lâcheté politique

LE PROCÈS

L’abolition de la corrida votée par le Parlement Régional de Catalogne,
Les entraves à la Corrida et son École Taurine par la Mairie de Madrid,
La position de l’État Français vis à vis de la gestion équivoque de l'inscription de la corrida au Patrimoine Culturel Immatériel de la France par son représentant au Ministère de la culture,

portent la marque de l’hypocrisie, de la trahison ou autres petites lâchetés politiques à l’égard de la Corrida.

Par ces motifs :

L’affaire est renvoyée devant le Tribunal de l’Aficion pour y être jugée.

Ce procès aura lieu en présence d’avocats du Barreau, de magistrats et d'experts réputés, français et espagnols (voir la composition du tribunal en fichier joint c-dessous).

Il est l’occasion d’aborder la question de l’évolution de notre société qui tend vers un mode d’uniformisation de la pensée et porte atteinte à l’expression des diversités culturelles. Il pose la question de la place de l’animal dans le débat public et sa dimension culturelle. Il met en lumière le rôle que les acteurs politiques veulent y jouer.

Samedi 8 Avril 2017 La Robe Noire descend dans le prétoire

avec l’Institut International du Droit Taurin

Un cycle culturel du CERCLE TAURIN NÎMOIS

Soirée privée - Réservez, nous serons nombreux !

Contact : larobenoire.ct@gmail.com

Composition du Tribunal

Publié dans LA ROBE NOIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article