CARNET DE VOYAGE BILBAO suite et fin.

Publié le par Paul BOSC

GUERNICA, le Chêne actuel

GUERNICA, le Chêne actuel

Samedi 25 août : Guernica nous accueille pendant 1 heure, le temps de visiter la maison des assemblées qui réunit depuis le moyen-âge, les dirigeants de la Biscaye en passant devant le vieux tronc de chêne,

symbole d'unité du peuple basque où se réunissaient les assemblées. L'actuel chêne a été planté en 2015 succédant à celui de 1860 qui vécut jusqu'en 2004. On admire la salle du vitrail et la salle des assemblées et saluons au passage la guitare du poète José Maria Iparragirre. Son œuvre, reprend certaines des chansons des plus significatives et populaires, cependant celle du Gernikako arbola est la plus connue et une statue a été érigée sur la place. Encore quelques instants pour « décoder » la reproduction du tableau de Picasso et on reprend la route.

GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA
GUERNICA

GUERNICA

La ganaderia Marques de Saka : La ferme Perlakua-Saka est un ancien élevage datant de 1897 qui est de nos jours géré par la famille Arrizabalaga qui fait perdurer la tradition en faisant que les taureaux de Marques de Saka soient toujours les héros des festivités taurines dans les provinces de Gipuzkoa, Bizkaia et Navarre. La ferme Perlakua a été restaurée et transformée en maison de chambres d'hôtes et bar-restaurant, tout en conservant son caractère rustique, ses poutres et ses meubles restaurés et sa vue imprenable sur l'océan. Après la visite de l'élevage des terribles vaches navarraises que Goya a dessiné sur ses planches tauromachiques et qui sont utilisées pour les encierros des villages ou pour le taureau à la corde, les propriétaires nous convient au déjeuner avec salades, mariscos et une entrecôte, qui n'est pas de toro, mais néanmoins succulente et le traditionnel « postre ».

La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA
La GANADERIA de MARQUES DE SAKA

La GANADERIA de MARQUES DE SAKA

Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA
Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA

Déjeuner dans la Ferme auberge de SAKA

18 heures à Vista Alegre : Corrida de gala qui a fait venir plus d'aficionados que les jours précédents avec Enrique Ponce, El Juli et Diego Urdiales face à des toros de Alcurrucén. Les aciers coupent toute envie à Enrique de gagner des oreilles ; El Juli voit son deuxième toro remplacé et il faut lui accorder la prime du combattant téméraire face à un client difficile mais le grand triomphateur est Diego Urdiales, celui que l'on n'attendait pas, qui n'a guère toréé depuis le début de la temporada et qui coupe 3 oreilles (1 puis 2).

 Comment ?

 En défiant les systèmes établis par l'élite actuellle du toréo dont ses compagnons du jour sont titulaires. Une tauromachie classique sans tourner en rond, sans abrutir le toro, tout en douceur avec les outils fondamentaux : naturelles et derechazos. Comme Roca-Rey la veille il rate son estocade au sixième mais couche le toro au deuxième lancé. 2 oreilles, sortie à hombros. On se souviendra de ce torero en lui souhaitant que cette corrida lui serve de tremplin pour l'avenir.

Corrida du 25 août
Corrida du 25 août
Corrida du 25 août
Corrida du 25 août
Corrida du 25 août

Corrida du 25 août

Dimanche 26 août 10 h 30 : le rendez-vous est fixé aux arènes pour la visite du musée taurin. Surprise, Jean-Frank a pu également obtenir 23 entrées qu'il nous offre pour l'apartado des Miura de la soirée. Encore Merci Jean Frank.

  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin
  Visite du musée taurin

Visite du musée taurin

L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado
L'apartado

L'apartado

 D'autres Nîmois ont préféré visiter la vieille ville où défilent dans les rues étroites les géants. Si les géants marchent fièrement et solennellement ; les grosses têtes, un bâton ou un fouet à la main, poursuivent les enfants qui chantent à tue-tête des chansons moqueuses et provocatrices, le défilé est animé par les traditionnels musiciens basques et leurs instruments : l'atabal (tambourin) et la gaita (flûte ou cornet).

Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO
Fiesta dans la vieille ville  el CASCO VIEJO

Fiesta dans la vieille ville el CASCO VIEJO

 Certains ont choisi le musée Guggenheim et les expositions, ou salué Puppy, le chien monumental qui se dresse devant le musée tout habillé de fleurs ou bien encore de se photographier avec « Maman » l'araignée de Louise Bourgeois et même la bague de fiançailles, architecture moderne conçue avec des jantes de voitures dorées et l'énorme pierre taillée qui la surmonte.

le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM
le GUGGENHEIM

le GUGGENHEIM

D'autres encore ont profité du temps radieux pour tenter l'escapade en option à SAN JUAN de GAZTELUGATXE,

"Marie CHRISTINE DEJAX raconte" 

Quelques-uns d'entre nous ont opté dimanche pour une escapade en bus en un lieu unique et plein de charme : San Juan de Gaztelugatxe et ils ne l'ont pas regretté tant la vue sur les falaises et la mer est impressionnante, le contraste entre le vert du continent et le bleu de l'océan si beau.

C'est certainement le plus bel endroit du pays de Viscaya.

Une petite île spectaculaire avec un gros rocher en forme de péninsule et au bout du tortueux pont de pierre de 231 marches, une chapelle qu'il n'est pas si difficile que ça à atteindre. A tour de rôle, car il y a foule, chacun tire la cloche 3 fois et fait un vœu...

Cette chapelle a été reconstruite plusieurs fois suite à des attaques, saccages et incendies, la dernière fois en 1980. A l'intérieur et à l'extérieur, on y découvre des sépultures médiévales du IX et XII éme siècle. Avant de redescendre, chacun profite du panorama et immortalise le lieu, tant c'est magique, les rochers sont scultés par les mouvements de l'eau.

SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE
SAN JUAN DE GAZTELUGATXE

SAN JUAN DE GAZTELUGATXE

18 heures à Vista Alegre : les rangs sont clairsemés pour cette corrida de Muria avec deux toreros qui se présentent dans cette plaza : Octavio Chacon et Pepe Moral. Les Miura restent des Miura : difficiles, longs et lourds qui ne baissent jamais la tête, qui marchent sur l'homme, qui n'ont qu'un souci en tête tout démolir. Le Français Juan Leal finit à l'hôpital la jambe perforée par la corne lors de l'estocade et a failli perdre la vie après trois largas au centre de la piste. Pris par le toro qui l'épargne, Il coupera 1 oreille, celle de la vaillance ou de l'inconscience.

 Ne se présentant pas au sixième c'est Octavio Chacon qui s'envoie le « calos » sobrero de 641 kg et torée ainsi trois fois. Il sera récompensé d'une oreille à son second combat. C'est le mot qui convient d'écrire.

 Pepe Moral voit son toro (le second) changé. Lui héritera d'un Salvador Domecq et on voit la différence de comportement. La faena est agréable mais il échoue avec l'épée.

Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août
Corrida du 26 août

Corrida du 26 août

  21 h 30 hôtel Indautxu: repas de fin de fin de voyage préparé par le chef du restaurant. Petit rappel du menu :

§§§§

mise en bouche : Brandade de morue avec caramel d'oignons rouges au basilic.

Thon mijoté avec un bouillon d'épices au style GUETARIA 

Escalope de foie à la crème de champignons "terre" de cacao amer et d'huile de fève tonka.

Lotte grillée avec patates douces et carottes au beurre d'aneth.

Magret de canard au jus de canneberge (cranberry)

feuilleté fourré à la crème et glace à la vanille.

§§§§§ 

 Merci Jean-Frank. 

dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation
dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation

dans les salons de l'Hôtel, menu dégustation

 Lundi 27 août 7 heures : le départ est prévu pour 8 heures. Dernier petit déjeuner copieux, embarquement des valises et Miguel pilote jusqu'à Irun pour effectuer quelques achats à la frontière. Puis départ vers Nîmes par l'autoroute.

A quelques kilomètres de Toulouse arrêt buffet-offert par le Cercle taurin.

 Nous sommes en France. Quelques camarades font remarquer que, face à nous, nous avons le décor de containers de poubelles qui débordent, qu'un bloc de toilettes est fermé et que dans celui ouvert, tous les urinoirs ne fonctionnent pas. Quand pendant 5 jours on a vécu dans une ville en fête propre comme un sou neuf, on ne peut que déplorer cet état de fait.

 19 heures : arrivée à Nîmes, applaudissements à Miguel le conducteur. On se sépare.

On attend le but du prochain voyage. 

Paul BOSC

illustrations photographiques de Michel COMPAN, Eric PORTES, Marie Christine DEJAX, Alain BONINFANTE et  Martine DEFREMONT.

Merci à tous les participants pour leur bonne humeur, et leur respect des horaires, sans eux ces voyages ne seraient pas aussi réussis.

Publié dans VOYAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article