Hervé Galtier et les Practicos au CTN

Publié le par cercletaurin.nimois

 

 

 

JDC-03022011.jpg

 

Un belle soirée avec les practicos qui sont  venus en nombre, ce jeudi, au CTN. Hervé Galtier a présenté les activités de son association  : toreo de salon ou sur le terrain devant l'animal, formation des jeunes, essaimage  de la pratique dans les clubs et actions d'initiation dans les quartiers etc.Ambiance conviviale autour d'un délicieux buffet préparé par Arlette.

 

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM

 

 

 

VOYAGE EN EXTREMADURA

Publié le par cercletaurin.nimois

 

 

66B573D0612A11DB904ECBD658137C31.jpg

 

 

COMMUNIQUÉ DE TURITOROS

 

Page1

Cliquez ici pour agrandir l'image ou l'imprimer

 

 

121051564howgZE fs

 

4035078425 498ee7148f b

 

PROGRAMME

 

Programme

Cliquez ici pour agrandir l'image ou l'imprimer

 

 

extremadura-map

 

 

 

695733713 b025377f5c b

 

 

logoturicartel2011

 

Ciudad1

 

BULLETIN D'INSCRIPTION

 

Décharge et Inscription

Cliquez ici pour agrandir l'image ou l'imprimer

 

 

 

turitorosss

 

 

Pour tout renseignement pratique préalable à votre inscription , contactez-nous

cercletaurin.nimois@gmail.com

Stéphane MECA au CTN

Publié le par cercletaurin.nimois

JDC-Meca-Janvier-2011 2008

 

Très forte affluence pour ce JEUDI DU CERCLE avec une intervention "fleuve" de Stéphane qui a abordé devant un auditoire attentif les moments forts qui ont marqué sa vie de torero.

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM

BONNE ANNÉE 2011

Publié le par Charles CREPIN

 

voeux-2011.jpg

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 


Chers amis,

A l’heure des vœux pour 2011, comme il se doit, jetons un rapide coup d’œil dans le rétroviseur afin de nous rappeler quelques évènements taurins de l’année 2010 :

D’abord, un début d’année marqué par le torpillage du Printemps des Jeunes Aficionados. Comme si, se couper des forces vives de l’aficion pouvait avoir du sens… Navrant.

Ensuite, l’activisme forcené des anti-taurins et la banalisation de leur discours simpliste mais politiquement correct, qui trouve un terrain favorable dans l’opinion. Inquiétant.

Et aussi, la crise de fréquentation qui touche la plupart des arènes et met les empresas en difficulté. Et là, le salut ne viendra pas des touristes et des masses néophytes que ces mêmes empresas ont mis au centre de leur stratégie commerciale, sous la pression des figuras et des taurinos en général… Traduisez, stratégie étrangère, de près ou de loin, à l’éthique de la fiesta brava. Stratégie sourde aux appels de l’aficion. Tout simplement attristant.

Et comme conséquence de ceci, la crise qui frappe par ricochet les élevages de race brave et place de nombreuses ganaderias dans une situation critique. Une situation qui porte en germe la désorganisation de la filière toute entière. Très alarmant.

Et encore, la crise de surenchère des présidences de courses, généreuses en trophées, parfois jusqu’au ridicule… Affligeant.

Et toujours, la dérive de la corrida moderne qui fait son chemin, avec son petit toro bonito qui sert le toreo à 100 passes, sans émotion, qui prospère presque partout grâce à quelques figuras qui verrouillent le système. Que ces dernières soient adulées par les gogos et les foules qui n’ont jamais rien vu d’autre, passe encore. Mais qu’elles essaiment ce toreo à deux balles jusque dans les écoles taurines, comme modèle pour les jeunes espoirs… Voilà qui est véritablement consternant.

Heureusement, cette année 2010 nous a aussi apporté des satisfactions, et quelques raisons d’espérer :

Le Printemps des Jeunes Aficionados va redémarrer à Saint-Gilles en mars prochain. C’est la démonstration de la vitalité de la Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard qui a su rebondir dans l’adversité et l’isolement dans lequel elle s’est trouvée placée. Une occasion aussi de vérifier que, quand tout semble foutu, il reste l’espérance, l’espérance qui soutient la foi, la solidarité et la passion. Et c’est terriblement réconfortant.

Et puis, l’aficion nîmoise a su rassembler ses forces et mettre la jambe. D’abord par une grande manifestation organisée par notre ami Albert Garcia, le jour même où une meute d’anti-taurins étonnamment agressive venait nous provoquer devant les portes de nos arènes. Dans une partie qui s’annonce difficile, c’est rassurant.

Ensuite par une initiative spectaculaire de Corentin Carpentier, à travers son appel à la jeunesse via internet. Objectif :  2000 jeunes pour défendre la corrida. mais par un prompt renfort, ils se virent 11 000 en arrivant au port. J’ai bien dit 11 000, c’est pas de la littérature ! A tel point que cette initiative a débouché concrètement sur le terrain par la création du Club Taurin «Les Jeunes Aficionados Nîmois » qui dessine les contours d’une nouvelle génération d’aficionados. Ces jeunes ont du temps devant eux, et aussi l’audace qui nous fait parfois défaut. Chapeau bas.

Sur cette note réconfortante, je formule, pour vous-mêmes, chers membres du CTN,  et pour tous les amis du Cercle, mes vœux de belle année taurine 2011. Que la nouvelle temporada nous offre, en autant d'occasions que possible, le plaisir de vivre ensemble notre passion et de voir des corridas telles que nous les voulons, quitte à aller les chercher ailleurs quand nous ne les trouvons pas près de chez nous.

Du nouveau sur BOULEVARD DES ARÈNES

Publié le par Charles CREPIN

Votre blog s'est enrichi de deux nouveaux albums photos, souvenirs des deux derniers JEUDI DU CERCLE, ainsi que d'un coup de chapeau au nouveau club taurin LES JEUNES AFICIONADOS NIMOIS animé par le  jeune et talentueux aficionado Corentin CARPENTIER (Voir l'article et le communiqué du 19/12/2010).

 

Chers amis du CTN, je vous rappelle que BOULEVARD DES ARÈNES  vous est entièrement dédié ainsi qu'à quelques amis . Pour l'instant, il n'est pas référencé par les moteurs de recherche, ce qui préserve son caractère convivial et privé.

 

Ce blog vous appartient, et c'est pourquoi je lance un appel à toutes celles et ceux qui désirent publier des commentaires, des réflexions sur la vie du CTN, des articles aussi. Ils seront les bienvenus sur BOULEVARD DES ARÈNES.

 

C.C.

LES JEUNES AFICIONADOS

Publié le par Charles CREPIN

 

JAN

 

Un nouveau club taurin 100% jeunes !

 

" De la mobilisation du 11 Septembre est né un mouvement... LES JEUNES AFICIONADOS NÎMOIS!

De l'avis de tous, cela a été la première fois depuis bon nombre d'années que l'aficion nîmoise voit naître une nouvelle génération d'aficionados...


En effet, depuis bon nombre d'années, un constat se faisait et il était fort inquiétant... les arènes se vidaient de leur jeunesse...
Force est donc de constater que cette année 2010 (et plus particulièrement depuis les évènements catalans) a vu émerger une nouvelle vague de l'aficion dans ses arènes du Sud de la France.

Ainsi, les arènes comme celle d'Arles, Béziers, Dax ou encore Istres et Vic ont réussi grâce à une politique taurine tournée vers la jeunesse à faire naître cette nouvelle génération pleine de potentiel! Une génération formée au sein même de nos arènes, par leurs grands-parents, leurs parents, ou proches.
Cette politique de prix pour un meilleur accès aux corridas pour les jeunes a donc été un véritable succès!

De même, les réseaux sociaux jouent un rôle prépondérant dans ce renouvellement des générations. Sur facebook; on peut voir fleurir de plus en plus de groupes de jeunes aficionados regroupant de plus en plus de monde, et capables de débattre, en toute sérénité et avec aisance face aux mensonges des antis!

Le groupe 2 000 jeunes pour défendre la corrida en est un véritable exemple! Et en moins d'un mois le groupe a atteint les 8 000 membres!
Aujourd'hui, l'aspiration de ce groupe est de faire émerger une grande formation de jeunes aficionados français afin d'impulser un dynamique au mouvement des aficionados de corrida et prouver au monde entier que la corrida est loin d'être atteinte par son ancienneté mais qu'au contraire, elle évolue et plutôt favorablement même...

BONNE NOUVELLE POUR L'AFICION FRANÇAISE,

MESSIEURS LES ANTI-TAURINS, A VOS MOUCHOIRS !!! "

 

Le CERCLE TAURIN NÎMOIS souhaite une belle et longue vie à ce nouveau né surdoué.

 

Dans son communiqué du 19/12/2010, LES JEUNES AFICIONADOS fait le point sur l'actualité taurine, et particulièrement l'actualité taurine nîmoise. Décoiffant ! 

 

Voir le communiqué

 


Le Printemps à Saint-Gilles

Publié le par Charles CREPIN

 

 

nimes230208dansarene-1-.jpg

Photos : Printemps 2008 à Nîmes

 

 

 

Comme nous le laissions entendre  lors de notre dernière Assemblée Générale, le PRINTEMPS DES JEUNES AFICONADOS revient. Après deux années noires qui ont laissé les aficionados de Nîmes et sa région sur leur faim, la Coordination des clubs a saisi l'opportunité de faire revivre sa manifestation fétiche à Saint-Gilles, avec une autonomie  interne (financière et organisationnelle) qui rend plus serein son projet.

 

Nous aurons l'occasion de reparler plus en détail de cet évennement dans lequel le CERCLE TAURIN NIMOIS  va prendre toute sa part.

 

 

Voir ci-dessous le communiqué de la  Coordination en date du 30/11/2010 et l'article de la Marseille en lien.

 

 

 

 

 

COORDINATION DES CLUBS TAURINS DE NÎMES ET DU GARD

PRINTEMPS DES JEUNES AFICIONADOS

 

COMMUNIQUE

 

 

Les 26 clubs de la Coordination, toujours attentifs à partager et faire découvrir leur culture et leurs traditions, organiseront le PRINTEMPS DES JEUNES AFICIONADOS les 26 et 27 mars 2011 à SAINT GILLES.

 

Le programme de ce nouveau Printemps sera dévoilé dans les prochains jours à l’occasion d’une conférence de presse.

 

 

Le 30/11/2010

 

 

 

 

nimes230208gossesdevant-1-.jpg

 

 

 

Cliquer ici pour lire l'article du journal LA MARSEILLAISE

 

 

 

 

Pour un tercio de pique revalorisé

Publié le par Boulevard des Arènes

 

 

 

telechargements-7415.JPG

 

A l’occasion du congrès annuel de l’UVTF, Alain BONIJOL, accompagné de 2 représentants espagnols du « syndicat des picadors » a été invité à présenter une pique plus « profilée » à partir de la pyramide effaçant la différence d’épaisseur entre la pyramide et les cordes, une pique qui rentre plus facilement avec moins de délabrement, qui ferait moins saigner,  plus facile à mettre et qui permettrait au picador de mieux se concentrer sur son positionnement et moins sur l’objectif de « mettre les cordes ». On a donc la même pique en longueur ( 6 cm + 2 cm de pyramide) avec le même diamètre à la base (3 cm ), la pique andalouse étant plus courte de 1 cm avec un diamètre de 2.5 cm ( ?)

 

Alain BONIJOL a eu l’intelligence et l’opportunité de par sa réputation de convaincre en priorité les picadors espagnols en même temps qu’il faisait ses essais, et ce fut d’autant plus facile que la profession avait déjà accepté la nouvelle pique andalouse à Bilbao. Donc pendant cette temporada on devrait voir la pique BONIJOL dans certaines arènes avant même que l’UVTF ait modifié son règlement : Béziers est déjà sur les rangs, d’autres villes suivront.

 

Alain BONIJOL fait partie de ceux qui souhaitent un tercio de pique revalorisé, qui met en valeur le cavalier et le taureau en multipliant les rencontres et en diminuant les lésions et l’hémorragie. Je connais beaucoup d’éleveurs qui pensent comme lui, et quelques vétérinaires qui savent  que l’hémoglobine sert à transporter l’oxygène, que faire saigner abondamment un taureau n’apporte rien à la lidia si ce n’est un épuisement prématuré quant elle est trop importante. Pour attirer des jeunes spectateurs dans les arènes, comme le souhaite Mme DARRIEUSSEQC, nouvelle présidente de l’UVTF,  ce n’est pas avec des taureaux ensanglantés sur les 2 flancs qu’on y arrivera.

 

Alain BONIJOL fait aussi partie des gens très prudents qui savent que beaucoup de picadors sont  encore persuadés qu’il faut faire saigner le taureau pour le « décongestionner », et qu’il faudra du temps pour faire basculer les certitudes du « mundillo ».  Sa pique nouvelle est une première étape. D’autres étapes suivront certainement visant à diminuer les lésions musculaires et les « dégâts collatéraux » avec des piques moins longues et plus étroites. Autant la première étape fera rapidement l’unanimité, autant la deuxième étape nécessitera du temps et de nombreux essais et expérimentations pour persuader tous les acteurs de la corrida

 

                                         
Hubert COMPAN, Docteur vétérinaire.

JEUDI DU CERCLE 2 Décembre 2010

Publié le par cercletaurin.nimois

 

 

 Jacques MAILHAN

 

 

jdc02122010 capt

 

CLIQUEZ ICI POUR AGRANDIR L'IMAGE 

Un blog pour les membres du CTN

Publié le par Charles CREPIN

 

 

Édito 

 

Ce blog vous est dédié ainsi qu'à tous les amis du CERCLE TAURIN NIMOIS. Il remplace désormais le BILLET DU CERCLE dont la lecture d'un seul bloc, par mail, pouvait s'avérer fastidieuse au fil des pages, et en tous cas peut facile à reprendre en cas d'interruption. L'accès au blog à votre rythme, à partir de vos favoris ou d'un clic sur l'Email d'alerte (abonnez-vous sans tarder) est désormais grandement facilité et convivial. Le corps des articles existants, classé par rubriques, conservera l'ensemble des publications et des albums photos consultables au fil du temps. 

 

Bonnes lectures !

 

 

 

Vous allez pour l'instant retrouver sur ce blog, si vous ne les avez pas déjà lus, les derniers articles qui ont fait le  sommaire du BILLET DU CERCLE N° 23 récemment expédié par mail : le compte rendu et l'album photos du JEUDI DU CERCLE  du 7 octobre sur l'AFEITADO animé par René CHAVANIEU, le compte rendu et l'album photos de la finale de GRAINE DE TOREROS qui s’est déroulée à Saint-Gilles le 9 octobre. Un jour “sans” où la brega a pris le meilleur sur de jeunes toreros quelque peu dépassés par le jeu des becerros de l’élevage FERNAY. A oublier... Mais toute personne, quel que soit son âge, qui se met devant un taureau mérite notre respect. Sans compter que l'échec d'un jour ne doit pas occulter le travail sérieux de toute une année  et les efforts déployés par ces jeunes élèves toreros, ainsi que leur encadrement bénévole particulièrement dévoué. Tout cela pour une passion que nous partageons.

Et pour finir, une “lettre ouverte” au Maire de Nîmes, postée par un revistero... il y a plus de 100 ans ! A un siècle de distance, les familles d’acteurs de la corrida sont confrontées aux mêmes péripéties avec des comportements peu différents aussi…

 

 

Principal point de rencontre des membres du CTN, le JEUDI DU CERCLE déroule son nouveau cycle de conférences. Le 7 octobre dernier, René CHAVANIEU a inauguré cette nouvelle série et repris son bâton de pèlerin dans sa longue croisade contre l’afeitado. Le 4 novembre prochain, c’est Hubert COMPAN qui revient chez CHACHA pour nous parler du toro de combat. Plus précisément, de l’analyse comportementale du toro pendant la lidia, en utilisant les dernières thèses de docteurs vétérinaires. Son exposé sera enrichi d’exemples filmés au cours de corridas ayant servi de cadre à ces études pendant plusieurs années. Encore une soirée qui s’annonce riche d’enseignements pour les aficionados que nous sommes.

 

Le programme complet qui occupera notre premier jeudi de chaque mois  jusqu’en juin 2011 sera annoncé lors de notre Assemblée Générale qui aura lieu samedi 20 novembre. Annotez vos agendas, venez nombreux, et faites nous l'amitié de renouveler votre carte de membre du CTN.

Monsieur Chavanieu

Publié le par CTN

 

  JDC-7-octobre-2010 1458

René CHAVANIEU au JEUDI DU CERCLE le 7 octobre 2010

 

 

Un vrai nîmois "reboussier"

Par Charles Crépin 


Hier, un article du blog La Brega évoquait en des termes émouvants la grande figure que fut Henri Capdeville pour l'aficion du Sud-Ouest et l'aficion française en général. Je relève dans son éloge ces quelques phrases d'une grande justesse :

 

" En vrai gascon de race, il méprisait élégamment l'obséquiosité, la bassesse et la courtisanerie. Il ne s'encombrait pas de ces palcos ou de ces callejons auxquels il aurait pu prétendre autant sinon plus que beaucoup d'autres. Il ne leur a jamais voulu sacrifier l'éthique sourcilleuse qui l'a toujours accompagné aux arènes, comme elle le dirigeait dans la vie. C'est, je crois, ce qu'on appelle l'honneur, un mot certes bien désuet, qui perd l'un de ses plus fidèles serviteurs".

 

Ces propos dédiés au "vrai gascon de race" que fut Henri Capdeville, on peut les répéter mots pour mots  à l'adresse de René Chavanieu, ce vrai nîmois "reboussier" dont le combat courageux et obstiné pour l'authenticité de la  Fiesta Brava et contre la fraude, dont l'abnégation  et les rigoureuses positions sur l'éthique n'ont jamais faibli en soixante ans d'une aficion vigilante  et sourcilleuse elle aussi, d'une aficion passionnée qui l'a toujours accompagné, dans l'arène comme  dans le campo camarguais. A 86 ans aujourd'hui, ce très ancien compère d'Henri Capdeville tient  toujours sa place sur les gradins de nombreuses arènes de France et d'Espagne, dans les congrès taurins et toutes les manifestations où il y a de l'aficion, où il  y a quelque chose à dire sur les toros. Et quand c'est le cas, il y va et il le dit, avec une autorité toujours intacte qui lui vaut le respect et la reconnaissance de tous. De tous, je l'espère.

 

Notre ami revistero Paul Bosc, aficionado exigeant et perspicace, nous parle, dans l'article qui suit, de cette fameuse reconnaissance.

 

 

 

 

La reconnaissance des siens...

Par Paul Bosc.

 

La Fédération des sociétés taurines de France, à l’occasion de son 94e congrès, a rendu hommage à deux grands aficionados : Henri Capdeville, président pendant 20 ans de cette honorable institution et René Chavanieu, le Nîmois, le reboussié, l’empêcheur de tourner en rond, le mayoral de Riboulet, l’homme qui a vécu quelque vingt San Firmin de Pampelune. Une figure de l’aficion française. La Fédération leur a décerné la médaille d’honneur de l’Aficion. Une médaille presque à titre posthume pour Henri Capdeville décédé quelques jours plus tard.

 

Une médaille ? Pour quoi faire quand toute sa vie on a suivi un cap généreux, que l’on s’est consacré à sa passion, sans faiblir, pour le meilleur, dans le bonheur du devoir accompli.

Sur René Chavanieu, sa fille et sa petite fille pourraient écrire des livres, elles qui ont la plume facile, pour que les jeunes générations s’enrichissent du savoir de cet «aficionado à los toros » exemplaire. Voilà une œuvre utile, plutôt qu’une médaille. Pour autant, le revers est tout de même la reconnaissance des siens, ce qui, dans chaque profession, est la satisfaction suprême qui dépasse le professionnalisme, la maîtrise de la technicité, la connaissance du savoir. 

 

Pour René Chavanieu il serait temps que les Nîmois, tous les Nîmois, même ceux qu’il a malmenés, reconnaissent ses compétences et ses qualités. Peut-être par une médaille que la ville lui doit bien ?  Peut-être par une ovation dans le conclave des arènes ?

JEUDI DU CERCLE 4 Novembre 2010

Publié le par cercletaurin.nimois

 

 

L'analyse comportementale du toro pendant la lidia

Par Hubert COMPAN*


 

JDC Annonce 112010

 

 

*Vétérinaire nutritionniste, Hubert COMPAN jouit d'une longue expérience d'observation et de conseil auprès des ganaderias de race brave. Il a notamment collaboré à deux programmes de recherche traitant de la faiblesse et des chutes des toros. Lors de sa première intervention très applaudie au JEUDI DU CERCLE, il avait abordé ce sujet sous l’angle des techniques modernes d’élevage et de préparation alimentaire dans les ganaderias.

Ce Jeudi 4 Novembre, Hubert COMPAN aborde l’analyse comportementale du toro pendant la lidia à l’appui de deux thèses vétérinaires récentes et du rapport définitif des travaux de recherche de l’INRA et de l’AVTF publié en septembre dernier. A l’appui de supports vidéo et de documents filmés au cours des corridas étudiées, il nous propose de jeter un autre regard sur la corrida et les signes de faiblesse du toro de combat pendant la lidia.

La Fédération distribue ses "palmas y pitos"

Publié le par Charles CREPIN

 

 

94ème congrès de la FEDERATION DES SOCIETES TAURINES DE FRANCE (FSTF).

 

Message reçu de Roger MERLIN, Président de la FSTF :

 

 "BAYONNE vient de vivre un événement historique les 22,23 et 24  Octobre ! Le Congrès du centenaire de la Fédération de Sociétés  Taurines de France. Celui-ci a connu une affluence record avec des représentants des clubs fédérés les plus anciens, toujours en activité :


Le TORO SPORT BORDELAIS (1893),

L'UNION TAURINE NÎMOISE (1896)

LA  MULETA d'ARLES (1906


L'avenir a été évoqué avec Julian LOPEZ (père du Maestro EL JULI),  Javier VAZQUEZ, Julien LESCARRET, les jeunes Fernando ADRIAN et Juan  LEAL, le Ganadero Antonio BAÑUELOS et Pedro CORDOBA Aficionado, Maître de  Conférence à la Sorbonne. La Peña Taurine Côte Basque, organisatrice du Congrès, avait "mis les  petit plats dans les grands" pour recevoir les congressistes et créer  un maximum d'animations.
Elle fêtait à cette occasion son 35ème Anniversaire. Une Novillada sans Picador a clôturé ce 94ème Congrès (Fernando  ADRIAN et Juan LEAL devant des Santafe MARTON), laquelle a  malheureusementété retardée par la pluie qui a dissuadé le public. Les travaux des congressistes ont été denses et fructueux, vous  trouverez ci-après le communiqué qui fait suite à ce rassemblement  des clubs taurins affiliés".   

 

 

COMMUNIQUÉ de la FSTF


La FSTF vient de célébrer son premier centenaire à BAYONNE, à l’occasion de son 94ème Congrès. 
Celui-ci, organisé de main de maître par la Peña Taurine Côte Basque qui fêtait elle son 35ème Anniversaire, a connu une affluence record. Ce Congrès qui avait pour thème le passé et l’avenir (1910-2110 !) a permis de mettre en évidence l’importance des clubs Taurins « militants ». Ceux-ci ont eu, avec leur Fédération, une influence considérable durant ce premier siècle (Création des entités fédératrices, élaboration et modification de règlements, etc…).


Pour l’avenir, l’afición devra toujours être l’antidote des tendances pernicieuses du mundillo taurin. La FSTF continuera à se battre pour un véritable Toro de combat et pour le respect du règlement, notamment quant au tercio des piques. Elle continuera à militer pour la création d’un corps régional de présidents (indépendants des organisateurs). Elle continuera à réclamer une aide maximum pour les jeunes. Elle amplifiera, avec l’aide des clubs taurins, l’information du grand public sur l’éthique de la Corrida et son déroulement correct. Sans relâche, elle défendra le phénomène éthique et culturel qu’est la Corrida dans le monde actuel.


La FSTF a créé en 2010 une Médaille d’honneur de l’Afición pour honorer celles ou ceux qui ont particulièrement œuvré dans le sens de ses combats. Elle a donc profité de ce rassemblement pour en remettre deux premiers exemplaires : l’un pour rendre hommage à son Président d’honneur Henri CAPDEVILLE (Président de 1979 à 1999), l’autre à son doyen, grand aficionado de référence : René CHAVANIEU.
À l’issue du Congrès, le bureau de la Fédération a également décidé de décerner cette Médaille d’honneur de l’Afición à l’ADAC de CERET pour ses choix et son organisation exemplaire depuis de nombreuses années avec, « cerise sur le gâteau » : Un grand cru pour la feria 2010. L’habituel bilan de la temporada a permis de mettre en exergue :
  
- La médiocrité d’un trop grand nombre de corridas du circuit des toreros vedettes avec leurs toritos standards et leurs déroulements triomphalistes.

- La qualité et l’émotion ont été présentes dans de nombreuses petites arènes avec des encastes variés, notamment à CERET, ORTHEZ, ROQUEFORT, PARENTIS, HAGETMAU, RISCLE, St MARTIN de CRAU, ALES, VAUVERT, ISTRES, …. Qualité et émotion également à VIC-FEZENSAC qui reste incontournable.

- À l’inverse, les arènes de NÎMES, BEZIERS et MONT de MARSAN ne méritent pas d’être en 1ère catégorie par la mauvaise présentation des Toros, le manque de sérieux du déroulement de la course et l’octroi pléthorique de trophées, mais DAX doit aussi s’interroger !

- Le tercio des piques et un grand nombre de présidences sont toujours à la dérive, malgré les recommandations de l’UVTF et les propositions de notre Fédération.

- Les Corridas concours sont toujours d’un grand intérêt, reste à améliorer le sérieux des décisions des différents jurys.

- Côté Toros, de belles prestations pour ESCOLAR GIL, Dolores AGUIRE, Baltasar IBAN FUENTE YMBRO, PAGES MAILHAN ainsi que TARDIEU etHubert YONNET en Novilladas

- À ARLES l’empressa JALABERT est félicitée pour la variété d’encastes présentés et les deux corridas concours dont une, avec des éleveurs français.

- La bonne qualité et le nombre de Novillada sans picador du Sud-ouest (Grandes et petites arènes), à saluer également l’organisation « Graine de torero » dans le Sud-est.

- Le prix des places crée, cette année davantage, une barrière infranchissable pour une grande partie du public aficionado.

- BAYONNE et ARLES sont remarquées pour leur très bonne politique de prix envers les jeunes (Cartes étudiants, gratuité pour les jeunes).

- EL JULI est le triomphateur incontestable des grandes férias. Les aficionados regrettent que son talent ne s’exprime le plus souvent que devant des Toros de peu d’intérêt.

- Alberto AGUILAR, RAFAELILLO et Diego URDIALES ont été remarqués devant le bétail le plus difficile.

Lors de l’Assemblée Générale, il a été décider d’attribuer :

* Le prix « EL TIO PEPE » au jeune picador Français Gabin REHABI qui s’est distingué à plusieurs reprises par de très bonnes prestations. 
* Le vote de la FSTF au sein du jury du prix Claude POPELIN (Meilleur lidiador de la temporada française) sera : EL JULI

* Le prix au plus mauvais geste taurin est attribué à Monsieur Simon CASAS (qui devient « hors concours !), notamment pour avoir insulté la mémoire du journaliste taurin disparu Joaquin VIDAL, mais aussi pour avoir insulté le public Français en déclarant : « j’emmerde ce pays de cons » ! (La liste des griefs est en fait beaucoup plus longue !).

 

Le prochain Congrès sera organisé les 22 et 23 Octobre 2011 
à Saint GILLES (Gard) par le Club Taurin « La Querencia »



 

On peut retenir en particulier de tout ceci :

 

  • La belle distinction de GABIN REHABI, jeune et talentueux piquero,
  • Le plus mauvais geste taurin attribué à un habitué du podium, désormais "hors concours",
  • Le prochain congrès qui se déroulera "dans nos terres" à Saint Gilles

Et noter que depuis ce dernier congrès, le CTN, comme 5 autres clubs taurins nimois, a adhéré à la FSTF qu'il avait quitté il y a plus de 10 ans. Un juste retour aux sources.

 

<< < 10 20 21 > >>