Graine de Torero : Finale 2010 - Saint-Gilles

Publié le par CTN

 

 

La finale du trophée 2010 s’est déroulée le 9 octobre à Saint Gilles. Carlos Ojeda, Alexandre Rubio et Maxime Curto se sont livrés à une compétition en demi-teinte. Les jeunes espoirs n'ont  pas résolu les problèmes posés par les becerros très sérieux de la ganaderia Fernay. Volteretas critiques, estocades défectueuses et 3 avis sonnés  par deux fois ont marqué cette course compliquée à l’issue de laquelle le jury n’accorda aucun trophée.

 

Vivement l’année prochaine !

 

 

Graine-9-octobre-2010 1585

 

 

ACCÉDER À L'ALBUM ICI

 

 

Poésie : le toro

Publié le par CTN

 

 

LE TORO

Coup de clairon ; un toro mugissant
Au garrot large, à la robe d'ébène,
Au jarret sec, les cornes en croissant,
De son seul souffle a balayé l'arène.
Pour éblouir l'animal, le hardi
Capeador vient dérouler la cape
Devant son mufle et d’un geste arrondi
Le fait passer, pirouette et se drape.
Vers la barrière attend le picador :
Le toro fond sur la frêle cavale,
S'allume au fer, sur eux prend son essor :
Choc effrayant ! chute monumentale !
Mais d'un appel de cape justicier
(Quite opportun qui détourne la bête)
Le matador sauve le cavalier
Qui sur sa selle à remonter s'apprête.
A la muette horreur de ces effondrements,
Ont vite succédé les applaudissements
Sonores, prolongés, comme un coup de tonnerre
Qu'annonce de l'éclair la lueur éphémère.
Souvent, mal protégé, peu propre a ces combats,
II se peut qu'un cheval ne se relevé pas.
Eh ! que de fois rompant des lances dans la lice,
Les anciens preux ont fait un même sacrifice !
Mais quelle gloire aussi, pour le coursier, de voir
Son ennemi mortel fuir la pique et déchoir !
Les sifflets, d'autre part, ne se font point attendre
Si la brute fuyant ne veut pas se défendre,
Si le lourd picador décompose un taureau
Ou maladroitement lui déchire la peau.


Emile Reynaud - “Aux arènes de Nîmes” 1906

 

Commission Taurine : à Nîmes, rien de nouveau

Publié le par CTN

 

 

LETTRE OUVERTE
à M. LE MAIRE DE NIMES


À propos de la Commission Tauromachique

 

 

 

Monsieur le Maire,


Veuillez me permettre d’appeler votre attention sur la situation qui est faite à l’aficion méridionale en ce moment.

A l’issue de la Corrida du 24 septembre dernier la Commission Tauromachique vous fit parvenir sa démission. Comme je crois que cette dernière est restée irrévocable, je viens vous prier Monsieur le Maire, en raison de l’approche de la temporada, de vouloir bien pourvoir au remplacement des démissionnaires.


La Direction de notre plaza étant en pourparlers avec les ganaderos et les maestros, il est de toute urgence que la nouvelle Commission soit nommée au plutôt, afin de pouvoir donner son avis sur l’achat de tel ou tel bétail ou sur la formation des cartels etc, etc.


Certes, les aficionados qui peuvent et méritent de faire partie de la nouvelle commission tauromachique sont nombreux dans notre belle ville, berceau de l’aficion, mais il y a intérêt pour le renom de nos magnifiques corridas qui se déroulent dans notre grandiose plaza unique au monde, que nos concitoyens que vous appellerez à cette haute et très délicate fonction, soient imbus tout d’abord d’ardente aficion et qu’ils possèdent assez de connaissances taurines pour pouvoir assumer la Présidence de nos corridas.


J’ose espérer, Monsieur le Maire, que comme moi, vous estimerez qu’il y a urgence, à ce que les nouveaux membres de la Commission Tauromachique soient nommés sous peu, je vous prie d’excuser la liberté que j’ai prise en vous signalant la chose, mon désir seul de voir réussir nos corridas, et d’y faire accourir par cela même un nombreux public dans l’intérêt de notre chère ville et de l’aficion aussi, a dicté ces quelques lignes.

Recevez Monsieur le Maire mes salutations distinguées.

Camille Berrus (lucerito) - Revistero taurin. 7 janvier 1906

LOU FERRI – JOURNAL TAUROMACHIQUE INDÉPENDANT
CRÉÉ POUR LA DÉFENSE DE L’AFICION

 

 

 

 

“Toutes choses sont dites déjà; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer”.

André Gide - Traité du Narcisse

 

L'Afeitado

Publié le par CTN

 

 

JEUDI DU CERCLE - 7 OCTOBRE 2010

 

 

Les membres du CTN étaient réunis chez CHACHA  pour le reprise du cycle de conférences du JEUDI DU CERCLE, avec au programme, l’AFEITADO, conférence donnée par René CHAVANIEU. Près de 70 ans d’aficion pour CHACHA, et de nombreuses années consacrées à lutter contre cette pratique honteuse.

Ce nouveau Jeudi taurin s’est déroulé dans une ambiance comme toujours très conviviale, autour d’un succulent buffet préparé par Arlette, prolongé tard dans la soirée.

 

JDC-7-octobre-2010-1458.JPG

 

 

 Accéder à l'album photos ici

 

 

 

Résumé des travaux de l'INRA et de L'AFVT

Publié le par cercletaurin.nimois

 

 

 

Inra

 

 

 

 Voir le résumé complet du rapport

 

<< < 10 20 21