5 articles avec voeux

LES VOEUX DU CERCLE TAURIN NIMOIS

Publié le par cercletaurin.nimois

Maintenant, vous comprenez pourquoi le Père Noël a tardé à vous porter nos vœux de très belle année 2017...

Maintenant, vous comprenez pourquoi le Père Noël a tardé à vous porter nos vœux de très belle année 2017...

Chers amis,

Nous étions particulièrement nombreux, ce samedi soir 7 janvier, dans la salle Cordobes de l'Hôtel IMPERATOR, pour fêter les Rois et recevoir les vœux du Président. Nous vous remercions à nouveau très chaleureusement de votre sympathique présence.

Le froid et la grippe qui sévissent actuellement avaient eu raison de certains d'entre nous, mais pour les autres, c'est jusqu'à tard dans la nuit, qu'ils se sont égaillés lors de cette soirée conviviale.

Retrouver, ci-dessous, le texte des voeux de Charles.

Chers membres du CTN,

C’est devenu pour moi un très grand plaisir de vous retrouver à l’occasion de la soirée des vœux du CERCLE TAURIN NÎMOIS. Je vois dans ce moment privilégié un supplément de convivialité et d’amitié. J’y puise aussi une précieuse énergie pour l’année qui débute.

Au nom des membres du Conseil d’Administration, je vous présente mes meilleurs vœux pour une très belle année 2017, pleine de santé, de bonheur, et riche de joies partagées à travers notre passion commune.

Il y a aussi dans cette fête des vœux quelque chose qui nous ramène à l’essence même de nos valeurs et de notre engagement pour la tauromachie. Et, vous le savez, le CERCLE TAURIN NÎMOIS est résolument fidèle à la défense de ces valeurs authentiques. Chacune des activités de notre association, cycle culturel, rencontres, sorties ou voyages, comporte un versant culturel et une invite à explorer ce merveilleux domaine tauromachique, riche de culture, d’art, d’histoire et de traditions. Cette volonté participe évidemment au rayonnement de notre association et son développement. Mais la dynamique repose avant tout sur la satisfaction des attentes de ses adhérents. Vous voir ici ce soir aussi nombreux, et pour certains venus de loin, en est le témoignage et le signe d’une amitié et d’une fidélité qui conforte notre engagement à vos côtés.

Je tiens à vous remercier pour la confiance que vous nous témoignez, toujours plus nombreux, et je souhaite que l’année qui commence nous permette de vivre ensemble des moments exceptionnels faits de convivialité et de générosité. Et, bien sûr, de vivre notre passion du toro brave. Je remercie également la Coordination qui, cette année encore, a mis gracieusement ses locaux à notre disposition pour cette soirée. J’ai aussi une pensée pour René Chavanieu. Chacha n’a pu nous rejoindre ce soir en raison du froid. J’espère que nous reverrons cet ami fidèle en d’autres occasions. Enfin, merci aux membres du Bureau et des commissions qui par leur investissement et leur dévouement rendent possibles de tels moments.

Cette année est particulière, car nous ne fêtons pas seulement ensemble le commencement de la nouvelle année. En 2017, nous célébrons le soixante-dixième anniversaire du CERCLE TAURIN NÎMOIS. Toutes les manifestations à l’occasion desquelles nous serons réunis cette année porteront la marque de cet anniversaire. Le programme qui rythmera nos activités pour célébrer comme il se doit cet événement est en cours d’élaboration. Le Bureau et les commissions constituées à cet effet y travaillent. Je vais essayer de vous apporter ce soir quelques informations sur le contenu de ce programme encore en gestation.

Mais avant cela, j’aimerais fixer quelques repères historiques, témoins de moments forts de la vie taurine nîmoise lors des décennies anniversaires du club marquées du chiffre 7, et aussi pour la mémoire de ceux qui ont fait vivre cette belle association durant toutes ces années.

1947

Naissance du Cercle Taurin Nîmois. Jusqu’alors, un seul club taurin existait à Nîmes : l’Union Taurine Nîmoise. Aujourd’hui, on compte une quarantaine de clubs dont beaucoup sont actifs et fédérés au sein de la Coordination. Que de chemin parcouru par l’aficion nîmoise !

  • La revue Toros venait de souffler sa première bougie.
  • Et enfin, 2 événements marquent cette année 1947 :
  • La mort de Manolete à Linares dont nous reparlerons au cours de notre prochain voyage.
  • la frontière avec l’Espagne, fermée depuis 1945, s’ouvrait à nouveau, redonnant espoir aux aficionados français. Les toreros espagnols pouvaient à nouveau venir toréer chez nous. Mais pendant quelques temps, obtenir le visa nécessaire était une autre affaire…

1957

Le CTN fête ses 10 ans pour une année taurine marquante :

  • Une mémorable novillada de Guardiola Fantoni. Dans « Toros à Nîmes », Pierre Dupuy commente ainsi la prestation des 6 pensionnaires de Salvador Guardiola au cours de la Feria 1957 : « solides, braves et nobles, ils désintégrèrent les toreros épouvantés par les armures impressionnantes. 6 dépouilles ovationnées et le mayoral invité à saluer au centre de l’ovale ».
  • Cette année-là aussi, 3 ans avant sa faena pour l’histoire dans l’amphithéâtre nîmois, Ordoñez confirme son leadership.
  • Pour mémoire, Jaime Ostos a connu lors de cette Feria son moment de gloire, porté a hombros des arènes jusqu’à l’hôtel Imperator. Imaginez l’ambiance dans le hall et le grand salon à l’issue de cette tarde !

1967

20ème anniversaire du CTN. Et année charnière pour la place nîmoise :

  • Inauguration des nouveaux corales de la route de Beaucaire
  • Cartels des grandes figuras du moment : Camino, Puerta, Paquirri, Cordobès, Angel Teruel.
  • Juan Pedro Domecq devenait le fournisseur attitré de l’empressa Ferdinand Aymé, déjà… Pierre Dupuy commente ainsi ce fait anodin : « La démarche de la Direction nîmoise était compréhensible : prisonnière de sa politique de cartels prestigieux, elle avait un problème majeur : pouvoir obtenir des lots de toros dans les élevages exigés par les vedettes… ». Vous me direz si vous percevez un changement…

1977

30 ans déjà et une autre année marquante :

  • 2ème Cape d’Or et alternative pour Christian Nimeño.
  • Quelques jours plus tard, Christian triomphe à Madrid.

1987

Le mérite des Fondateurs de la Feria est enfin reconnu au cours de cette Feria très contrastée :

  • La Feria côté toros : naufrage de la Miurada (on a encore vu ça récemment…) La moitié des Victorinos refusés par les toreros pour des défauts de vue flagrants, sans doute non décelés à l’embarquement… Des toritos surbaissés et idiots de Marca, des Pablos Romero absents. Des Torestrella inconsistants, des Marialuisa décevants, mais de bons Jandilla !
  • La Feria côté toreros, José Antonio Campuzano, très grand. Victor Mendez et Luis Francisco Espla flamboyants, ovationnés pour des paires très exposées « al sesgo por dentro », Le nîmois Juan Villanueva, superbe, un bonheur hélas éphémère.
  • et Paco Ojeda, grand seigneur, tel un fakir, ahurissant et magique. Et aux Vendanges, une formidable alternative hyper médiatisée des fils Litri et Camino parrainés par leurs illustres pères.

Nîmes flamboyait désormais en prenant un virage par certains côtés regretté par des aficionados désormais souvent qualifiés en retour d’ayatollahs ou d’intégristes. Sans changement aujourd’hui…

1997

  • Pour les 50 ans du CTN, grande fête à l’Imperator.
  • Paco Ojeda triomphe toujours.
  • Mais après cette époque, le CTN accuse une certaine baisse de régime. Ses membres ont vieilli. L’activité a baissé. Pas de relève… L’éclipse va durer presque 10 ans !

 

2007

Pour sa deuxième édition, le Printemps des Jeunes Aficionados entre dans les arènes de Nîmes et enregistre un succès considérable.

  • Quant au CERCLE TAURIN NÎMOIS, quelques aficionados travaillent désormais à la renaissance de cette belle endormie, renaissance qui sera effective le printemps suivant, et célébrée dignement quelques mois plus tard.

2017

A force de persévérance, Simon a décroché la lune… Ce fils de Nîmes règne désormais sur le temple de Madrid. En sera-t-il le gardien ?

Mais venons-en au programme du 70ème anniversaire.

Les éléments principaux de nos manifestations, non définitifs, sont les suivants pour l’instant les suivants :

  • 1/ Un 9ème cycle culturel spécifique, déjà commencé, dont le thème est clairement engagé. La dernière du cycle, le 8 avril fera date. Nous sommes en terre inconnue, mais avançons ! Une large information sur ce cycle a été diffusée depuis la rentrée d’Octobre. Un dépliant du programme est à votre disposition.
  • 2/ Un voyage de 7 jours à Cordoue pour la Feria de Mai, placé sous le double signe du mythe Manolete et du jumelage Nîmes-Cordoue. Le programme de ce voyage riche et varié va s’enrichir de la découverte d’une ganaderia « légendaire ». Ça mijote… A suivre.
  • 3/ Le CTN organisera le 101ème Congrès de la Fédération des Sociétés Taurines de France. Ce millésime sera agrémenté de différentes animations, taurines, culturelles ou statutaires. Le congrès débutera par une grande Fiesta Campera. Je rappelle que le Cercle Taurin Nîmois est membre du Bureau exécutif national de la Fédération. La présence de René Chavanieu à ce congrès sera pour nous et toute la communauté de la Fédération un fort symbole de sa fidélité à notre passion, de sa foi intègre dans la corrida et de ses combats inlassables.
  • 4/ La réception d’une personnalité importante du monde taurin ayant fortement marqué les arènes de Nîmes par le passé. 
Rien n’est joué. Nous y travaillons avec persévérance.
  • 5/ Manifestation commune, enfin, avec une ganaderia fêtant elle aussi son 70ème anniversaire.

 

Voilà ce que je pouvais vous en dire ce soir.

 

Merci, et maintenant, place à la fête des Rois !

C.C - Vœux 2017

VOEUX 2017

Publié le par cercletaurin.nimois

VOEUX 2017

Chers, amis,

Venez fêter les rois avec le CTN le 7 janvier prochain

 à 19 heures, salle CORDOBES, Hôtel IMPERATOR

Une belle occasion de vous présenter nos vœux pour cette nouvelle année lors d'une soirée conviviale.

Bonne fin d'année et à très bientôt de vous retrouver.

Le C.T.N.

 

Soirée du CTN, les voeux

Publié le par Charles CREPIN

Soirée du CTN, les voeux

Voeux du président

2015 reste comme une année tragique, exécrable, marquée, du début à la fin, par la guerre, le terrorisme, la montée en puissance des populismes et des nationalismes. Plus près de la corrida, malgré quelques succès importants remportés par les aficionados sur le terrain judiciaire, des conflits et des attaques se sont succédés contre nos traditions et notre passion : aux provocations et aux calomnies des anti taurins, se sont ajoutées des attaques plus sournoises contre des symboles de la culture taurine, telles que la radiation énigmatique de la corrida à l’inventaire du Patrimoine Culturel Immatériel ou la mutilation de la fresque de l’école Mérimée dont la réparation pourtant promise se fait toujours attendre... jusqu'à quand ?

Dans les petites villes, sur nos terres taurines les plus proches, la mort à petit feu menace nos traditions. En cause principalement la faiblesse, le clientélisme et, disons-le, le manque de courage  de certains de nos édiles locaux. Enfin, la désunion s’éternise entre les clubs taurins nîmois et les instances taurines municipales, une situation dans laquelle d’aucuns trouveraient un confort paradoxal et consternant.

Bienvenue, donc en 2016 !  Santé, bonheur et réussite personnelle pour vous-même et vos familles.  Que cette nouvelle année soit pour nous tous synonyme de partage et d’amitié au sein du club.

Que souhaiter de plus ? Croire au Père Noël ? Répondre à cette question s’avère assez délicat !  Pourtant, Jean Cau, célèbre journaliste, écrivain et grand aficionado a écrit "Aimer les toros, c'est chaque après-midi vers les cinq heures, croire au Père Noël et se rendre à ses rendez-vous". Gloria Sanchez Grande, célèbre journaliste espagnole et bloggeuse distinguée (dont nous allons bientôt reparler au CTN), ajoute dans un récent éditorial que, croire au Père Noël avant la corrida n’est pas finalement un simple rêve d’enfant, mais bien la conviction profonde que parfois, dans l’arène, la réalité peut dépasser nos plus beaux rêves d’aficionados. Parce que quelque chose d’unique peut se passer, comme une faena d’anthologie, de celles qui restent gravées dans les mémoires, et dont on parlera des années durant.

En tant que Président du Cercle Taurin Nîmois, permettez-moi d’écrire en votre nom une lettre au Père Noël et aux Rois Mages, pour leur demander de nous apporter en 2016 ces moments inoubliables dont les ingrédients incontournables sont le toro, mais, le toro con casta, des toreros, mais des torero de verdad, de l’art, mais « arte con emoción», et que nous puissions continuer d’en parler souvent entre nous au cours des tertulias d’hiver du Cercle Taurin Nîmois dont vous êtes devenus familiers.

Une chose est sûre, le Père Noël ne chassera pas d’un coup de baguette magique les nuages qui se sont accumulés sur la corrida. N'attendons pas d'hypothétiques cadeaux pour préserver notre passion et nos traditions. Sénèque le jeune a dit : « La vie, ce n’est pas attendre que l’orage passe, c’est apprendre à danser sous la pluie".

 

C. CREPIN

09/01/2016

Le CTN fête les Rois

Publié le par cercletaurin.nimois

Le CTN fête les Rois

 RÉSERVEZ SVP

Contact : cercletaurin.nimois@gmail.com

 

Attention ! Date limite de réservation

Mercredi soir 6 janvier